Sur les pas de Dali à Figueres

Je ne sais pas vous mais moi j’adore les virées urbaines qui me font découvrir le temps d’une journée ou d’un week-end un environnement différent du mien ! C’est pourquoi lorsque la SNCF-RENFE m’a invitée à participer à un press trip au Nord de la Catalogne, dans la région de l’Emporda, bah j’ai tout de suite dit « claro que si ! ».

Du coup, nous voilà parties en Espagne depuis la gare de Montpellier. Direction Figueres, à 2h40 d’ici.

Qu’avons-nous découvert sur place ?

Musée Dali
crédit photo : My urban sweetnesses

Le théâtre-musée Dali, conçu sur les vestiges du théâtre municipal de Figueres, sa ville d’origine. Cet ancien théâtre a été entièrement conçu et redessiné par l’insatiable Dali. Il permet de pénétrer son monde à la fois captivant, onirique, fantastique et unique. Un lieu que j’ai trouvé envoûtant et très marqué par l’empreinte charismatique de ce génie à l’immense talent !

Stupéfiant : « Peinture de Gala regardant la mer Méditerranée qui à 20 mètres de distance se transforme en portrait d’Abraham Lincoln (Hommage à Rothko) » Dali. – crédit photo : My urban sweetnesses

On y trouve ses oeuvres les plus remarquables, des toiles emblématiques et une belle collection de 39 bijoux en or et pierres précieuses dessinés par le maître du surréalisme.

En fait ce qui m’a énormément touché c’est la liberté qu’il se donne dans ses créations, comme par exemple avec ce « taxi pluvieux », une oeuvre que l’on découvre en entrant dans le patio du Musée. Notre guide nous explique que Dali a voulu reproduire un rêve nocturne.  Je me dis que j’aimerais beaucoup avoir cette possibilité-là ; mettre en scène un rêve.

Dali, roi de la collab’

« A six ans je voulais être cuisinier, à sept ans Napoléon. Depuis mon ambition n’a cessé de croître comme ma folie des grandeurs » a déclaré le Catalan à la célèbre moustache. En effet, Salvador Dali est internationalement connu pour sa peinture mais c’est également un artiste multi-talents, à la fois sculpteur, graveur, scénariste, écrivain, créateur de livret et décors de ballets. Ses collaborations iconiques avec d’autres artistes sont très nombreuses : Chanel, Dior, Elsa Schiaparelli, le Marquis de Cuevas, Luis Bunuel, Walt Disney, Daum, Playboy (ah oui oui)… la liste est très longue ! 

Coeur en rayon de miel – Dali – « Avec les bijoux, comme avec tout ce que je fais, je crée ce que j’aime le plus ».
– crédit photo : My urban sweetnesses

Cette visite nous aura toutes emportées, un peu comme dans un rêve théâtral. Vraiment magique !

A voir aussi, au centre de Figueres, l’hôtel DURAN. Datant de 1820, cet hôtel est chargé d’histoire et de traditions. C’est également un incontournable de la belle ville catalane. Dali y était un habitué des lieux, il venait au restaurant de l’hôtel entouré de nombreuses personnalités du monde sportif, intellectuel et culturel. La réception a été transformée en hall-musée où sont affichés un nombre incroyable de photos, esquisses  dessins et coupures de presse de l’époque. On découvre également une petite salle privée avec une cave dénommée La Ca la teta où on peut voir la table où l’artiste avait pour habitude d’inviter ses contemporains.

N’hésitez pas à rentrer dans le hall pour le visiter, M. Ramon Duran, fils de Lluis Duran et dont le grand-père était l’ami de Dali, il sera ravi de vous accueillir dans ce petit musée !

  

Hôtel DURAN à Figueres – crédit photo : My urban sweetnesses

Au coeur du centre historique médiéval et néoclassique, nous avons également visité le Musée du jouet de Catalogne. Sur trois étages, ce lieu primé en tant que meilleur musée de l’Emporda, renferme 4000 jouets dont certains appartenaient à Dali et à d’autres artistes catalans réputés. Une véritable malle aux trésors !

Musée du jouet de Catalogne
crédit photo : My urban sweetnesses

Pour bien clôturer la journée, nous avons eu une chouette dégustation de produits régionaux. En effet, la région de l’Alt Emporda est réputée pour sa production d’huile d’olives mais aussi pour ces vins. C’est l’entreprise familiale La Oliveda qui nous a régalé avec une dégustation de ses différents vins méditerranéens, ses vinos de finca et cavas

Vins La Oliveda
crédit photo : My urban sweetnesses

Pour résumer, Figueres vaut vraiment le détour. Après un premier blogtrip à Gérone, puis celui-ci à Figueres, il me tarde de participer à celui qui nous fera découvrir Zaragoza cet automne. Les voyages formant la jeunesse (lol), merci encore à la RENFE-SNCF pour cette belle journée !

Et voici pour vous une petite carte du réseau pour organiser votre itinéraire !

 

Résultat de recherche d'images pour "itinéraire france espagne renfe sncf"

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.