Chaîne et trame avec les bracelets LOOM

Connaissez-vous l’histoire des bracelets LOOM de Myriam Balaÿ Devidal ?

Myriam a séjourné il y a une vingtaine d’années en Inde où elle avait mis en place une production de tissage de grandes pièces textiles avec une technique proche de l’Ikat ; le système lui a permis de tester énormément de choses en terme de coloris et de matières. En autodidacte, Myriam s’était formée aux techniques de tissage et ses pièces ont connu un très beau succès (Armani Home, Issey Miyake …).

Aujourd’hui, la créatrice a changé d’outil et l’a miniaturisé en créant son propre métier à tisser. « Il est portatif, c’est pratique, je l’emmène partout, je peux même travailler dans le train et en voiture : par contre je ne le montre pas, ça reste dans les « mystères de la création »… Ces bracelets sont comme des miniatures de ces grandes pièces et ils me servent pour créer des palettes de couleur ».

Myriam Balaÿ Devidal Loom 20015
Myriam Balaÿ Devidal Loom 2015
myriam-balay-bracelet
Myriam Balaÿ Devidal Loom 2015

Perso, dans la gamme LOOM je porte le n° 14, je l’adore !

Myriam Balay-Devidal est diplômée en design de produits industriels (Ecole des Beaux Arts de St Etienne)

Pour la contacter : myriam.appart@gmail.com

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.