Comment Christophe Malsert du magazine FOCUS gère-t’il avec son équipe cette période de crise sanitaire ?

Christophe Malsert est le directeur de la publication du magazine gratuit FOCUS MAGAZINE ; un mag bimestriel lifestyle papier et en ligne. Distribué à Montpellier, Nîmes, Avignon et Marseille, il s’adresse à tous les urbains dynamiques. J’aime beaucoup sa ligne éditoriale. On y découvre des articles sur de nombreux thèmes comme l’architecture et le design, l’évasion, la gastronomie, la musique… Ses collaborations artistiques pour le design graphique avec des illustrateurs de talent rendent ce guide urbain fort attractif. 

Très curieuse de ce « concentré de vie urbaine et chic »,  c’est pour moi le genre de contenu riche et innovant dont je suis fan absolue ! Je suis donc ravie d’avoir eu le plaisir de mener cette interview avec Christophe Malsert. 

Comment traversez-vous la crise sanitaire actuelle dans votre activité professionnelle ?

On ne va pas vous mentir, les 4-5 premiers jours du confinement ont été très difficiles pour l’équipe car nous étions en plein dans la préparation du magazine d’avril-mai. Et nous ne savions pas encore combien de temps la crise allait durer. Dans un premier temps, il a aussi fallu régler rapidement avec notre comptable la mise au chômage partielle de notre équipe et analyser notre capacité à tenir dans le temps. Ensuite nous avons commencé à réfléchir à comment garder le contact avec nos lecteurs (via les réseaux sociaux) et essayer de soutenir nos partenaires (commerçants, TPE etc…). Focus est aussi un studio de création graphique et du coup nous avons mis notre savoir-faire de communication au service de nos clients. Actuellement nous restons tous en contact permanent pour échanger sur les nouveaux sujets que nous aimerions traiter dans les prochains magazines. Les comportements de chacun d’entre nous (nous l’espérons) changeront après cette crise et nous devons essayer de nous réinventer après cette période très particulière.

Quels sont vos « trucs et astuces » pour vous adapter à cette situation inédite ?

Nous n’avons pas vraiment de « trucs et astuces » mais ce que l’on va vous dire tombe sous le sens. Même si la crise a modifié notre rythme de vie, nous essayons de nous imposer un petit planning journalier. La priorité est déjà de se tenir en forme (exercice physique régulier). Si le corps est en forme la tête et le moral suivent 😊, et on va en avoir besoin au moment de la reprise. Il y a aussi du bon dans le confinement, on a le TEMPS…. Le temps de lire, le temps de cuisiner (avec des produits de saison issus de circuits courts évidemment 😊 ), le temps de se former…  Le temps de faire toutes les choses que l’on reporte d’habitude tout au long de l’année 😊. Il ne faut surtout pas tomber dans la sinistrose en s’intoxicant de trop de news anxiogènes (ou fake news) qui pullulent sur les réseaux sociaux. Essayons tous de rester positif, Il y a plein de belles initiatives et le confinement créé un élan de solidarité sans précédent. Réfléchissons plutôt à demain et à savoir comment nous pouvons faire évoluer (tous à notre niveaux) notre société qui est à un tournant.

Un grand merci  à Jeanne du blog My urban sweetnesses pour cette interview et cette belle initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.