En ces temps de distanciation sociale, comment Alexandre pense le futur de son activité de masseur à Montpellier ?

Alexandre, l’artisan masseur, propose des massages énergétiques et intuitifs. Vous l’avez peut-être découvert grâce ce récent article sur ma sélection d’adresses bien-être à Montpellier. Voici son témoignage. Sensible et inspirant. Dans cette  série d’entretiens, chaque personnalité traverse cette période d’une façon qui lui est propre, tous ces propos sont aussi variés que touchants à recueillir et vous livrer ici.

Comment traverses-tu la crise sanitaire actuelle dans ton activité professionnelle ?

Masser me manque. J’ai décidé de rendre le salon de massage vue la future crise économique. Mes massé(e)s comprendront mon choix. Je garde l’essentiel : mes mains ainsi que mon ressenti.

Je serai un masseur itinérant ce qui me permettra de masser aussi en extérieur cet été (youpiii !). 

Symboliquement, j’ai rasé mon crâne pour tourner la page de cette tranche de vie.

Ce coup de tonnerre mondial va remettre beaucoup e choses à leur place. Plus longue sera la crise, plus la prise de conscience d’un besoin et d’une nécessité de changement seront profonds.

« Nous avons créé des problèmes à la hauteur de la bêtise qui est la nôtre, mais dont la solution est à la hauteur d’une intelligence que nous n’avons pas » (texte glané).

L’univers nous a mis à l’amende, au piquet, comme des enfants qui ont fait trop de bêtises.

Je suis ravi de voir que la nature reprend ses droits. Notre planète a besoin d’un répit pour se refaire une santé.

Après l’Amazonie, l’Australie, les fonds des océans, la couche d’ozone, le changement climatique, la disparition des espèces, la 5G etc.. que de maltraitances, jusqu’où allons-nous aller ?

Pour une fois, le Monde est devenu une unité où nous sommes tous dans le même bateau avec une épée de Damoclès sur la tête.

Nos habitudes vont devoir changer pour un monde meilleur et pour le bien collectif grâce à la décroissance. Les transitions ne sont jamais simples. Lâchons prise en étant dans l’acceptation de ce qui se passe sans prendre notre positionnement intérieur tout en respectant le vivant. Affaire à suivre… 

Quels sont tes « trucs et astuces » pour t’adapter à cette situation inédite ?

Heureusement, la solitude ne me pèse pas bien que je vive avec un chien et trois chats qui sont ravis de m’avoir à demeure. Je traverse ce « confinage » comme une retraite. Une longue plage de recueillement à défaut de pouvoir aller parler avec la mer que j’aime tant. Je gère l’impermanence de l’énergie grâce à la méditation et au yoga que je pratique quotidiennement m’apaisent énormément en m’aidant à avoir un recul intellectuel et émotionnel dans les moments difficiles.

Je vis bien chez moi. Je profite de cette disponibilité pour y faire des travaux, repeindre, faire du tri, jardiner… j’ai même lessivé la cuisine. S’occuper de son intérieur, c’est s’occuper de soi. S’ancrer. 

J’ai rapidement compris qu’il fallait avoir une discipline de vie et ne pas se laisser aller affalé sur son canapé à écouter en boucle les infos anxiogènes en vidant son frigo pour compenser. Le truc est simple : il faut faire des choses.

Ce temps m’a aussi permis d’être plus en contact avec des personnes que j’estime. Pouvoir perdre met en exergue les relations en les renforçant. Cela m’a permis aussi de prendre de la distance avec d’autres.

Voilà j’essaie de me préparer énergétiquement pour l’Après ! j’espère que la privation et la frustration actuelles feront que nous vivrons pleinement notre liberté future avec gratitude et reconnaissance en voyant le verre à moitié plein.

Jusque là, je suis en bonne santé.

Allez bien.

*-*

Alexandre vous recommande de visionner les vidéos de : Céline Frontera Molière, Gislaine Duboc sur Facebook et celles d’Aurélien Barrau et celles d’Estelle Storme et de Cédric Michel sur YouTube)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.