Sentiments bijoux, entretien avec Estelle et Olivier, créateurs de bijoux à Montpellier

Je vous emmène aujourd’hui à la rencontre d’Estelle et Olivier, les deux dirigeants de la boutique Sentiments bijoux à Montpellier. Plus d’une fois, j’ai admiré leurs jolis bijoux dans la vitrine de leur boutique-atelier située dans une partie du centre historique que j’affectionne tout particulièrement. A deux pas de la rue du Petit Saint Jean, entre église Saint Roch et boulevard du Jeu de paume, la devanture délicieusement vintage avait tout de suite attiré mon regard. J’avais envisagé de rencontrer Estelle ce printemps. Et puis l’Univers en a voulu autrement….

En plein coeur de cette période si particulière traversée par la crise sanitaire liée au Covid-19, Estelle a bien voulu se livrer au jeu des questions-réponses sur sa façon de l’appréhender.

Interview.

Comment traverses-tu la crise sanitaire actuelle dans le cadre de ton activité professionnelle ?

Honnêtement, nous sommes très chanceux ! Nos activités nous permettent de travailler de la maison sans aucun soucis. Nous avons 2 activités : JWLA, nous sommes fabricants de bijoux et d’accessoires pour les grandes marques de mode, et Sentiments bijoux, notre marque en propre. L’activité de JWLA est à l’arrêt en ce moment, ce qui nous permet de nous concentrer sur Sentiments. Chose que nous n’avons que peu le temps de faire habituellement. 
Sentiments est une marque jeune, que nous avons créée en 2019, tout est à faire ! 
On a donc le temps de se consacrer un peu plus à sa stratégie de développement, de branding, d’échanger avec les clients via les réseaux sociaux… Et depuis le début de la crise, nos ventes ont bondi. 
Il faut dire qu’on a pensé Sentiments, comme un « cadeau à envoyer » à ses proches. Nos coffrets sont composés d’un bijou (gravé d’un sentiment) et d’une carte illustrée sur laquelle nous écrivons un petit mot que le client nous communique. C’est un cadeau super personnalisé ! 
Dès le début du confinement, on a eu des demandes spéciales : je pense par exemple à cette jeune fille qui a commandé un collier Merci pour sa soeur médecin exerçant dans une autre ville, un jeune amoureux séparé de sa petite copine qui lui a envoyé un collier Amour, et beaucoup de commandes de colliers Maman, évidemment… 
C’est le cadeau facile, et le moment est propice pour dire aux autres combien ils nous manquent. J’ai rédigé beaucoup de mots doux pour les autres depuis quelques semaines !
Nos ventes à l’étranger se sont aussi beaucoup développées (US, Canada, Australie, Italie, Espagne, UK…), grâce à notre collaboration avec Lorraine Sorlet, qui a une communauté internationale. Du coup, cette « pause » nous a donné le temps de traduire le site en Anglais. 
Nous attendons patiemment que les activités reprennent pour notre société principale, mais sommes ravis de pouvoir accorder plus de temps et d’importance à notre marque. C’est une belle opportunité quelque part !

Quels sont tes trucs et astuces pour t’adapter à cette situation inédite ?

J’aurais envie de dire « garder le contact », c’est essentiel. Bon, c’est très facile, je vis avec mon associé, qui n’est autre que mon mari ! Et le reste de l’équipe a l’habitude de bosser en télétravail, car nous travaillons avec des freelance sur pas mal de sujets. L’organisation du travail au quotidien n’est donc pas trop « chamboulée ». 
Même si au travail quotidien, il faut rajouter l’intendance de la maison, les travaux que nous faisons nous mêmes dans notre futur appartement et nos jumelles de 4 ans qu’il faut occuper à coup de DIY, de tours de vélo, et de jeux en tout genre !
 
J’ai tendance à être optimiste en général, et je me dit qu’il faut savoir saisir toutes les occasions qui s’offrent à nous. Je vois ce confinement comme une pause, et je profite de chaque jour pour faire des choses que je n’ai pas l’habitude de faire pour mes enfants, pour la famille, ou pour moi ! Je prends ça comme un exercice, je suis même du genre à me dire qu’il ne reste peut être que 2 semaines, comment vais je avoir le temps de faire tout ce que j’ai prévu ? 
Car une chose est sûre, après cet épisode, notre vie va reprendre son cours à 1 000 à l’heure comme c’était le cas avant. Donc le mot d’ordre est : PROFITONS EN ! 
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.