Marguerite, le premier flowertruck français

Issue d’une famille de fleuristes, Lucile est une jeune fleuriste nomade, elle vient de lancer le premier flower truck français. Vous la rencontrerez bientôt sur les marchés, brocantes, événements ou ateliers de la région montpelliéraine. Son flower truck, elle l’a appelé Marguerite, du prénom de sa grand mère.

Moi qui suis une amoureuse des fleurs et de la culture vintage, je n’ai eu qu’une envie : monter dans sa chouette Estafette vintage verte à toit bombé pour rencontrer la sweet Lucile ! Vous venez ? 

Le flower truck Marguerite
Crédit photos : Rock’n Brides

Hello Lucile, quelle est ta fleur préférée ?

La pivoine, fleur « charnue » et généreuse, il y en a plein d’autres mais c’est la première qui me vient à l’esprit ! Et puis tout de suite après il y a la rose, la renoncule, le craspedia, les oeillets…

Les fleurs fraîches du flower truck Marguerite
Crédit photos : Rock’n Brides

Avec quoi fais-tu rimer le mot « bouquet » ?

Avec destructuré et coloré !

Si tu étais un véhicule, autre qu’une Estafette :-), tu serais quoi ?

Sans hésiter,  un avion, pour décoller et voyager loin !

Le flowertruck Marguerite
Crédit photos : Rock & Bride

 

Quelle playlist on écoute dans ton flower truck ?

Certainement des chansons qui reflètent l’esprit « made in France » que j’aime tant ! Je raffole, par exemple de la chanteuse Jacqueline Taïeb et sa chanson « Sept heures du matin ».

Ton époque préférée ? 

Ah si j’avais le pouvoir de me transporter dans le temps, je remonterai aux années 60 pour aller voir des concerts comme ceux d’Elvis Presley ou de Gainsbourg et aussi pour pouvoir sortir acheter un paquet de clopes à 5 francs  seulement ! 

Pour connaître les emplacements et l’actu du Marguerite Flower Truck, abonnez-vous à ses comptes Facebook et Instagram !

N’hésitez pas à aller à la rencontre de Lucile et de Marguerite, comme les fleurs, elles sauront vous charmer et vous embellir la vie !

Merci à Alison, photographe lifestyle de Rock’n Brides, pour les photos !

Publié dans sweet'concept, sweet'shop | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Raphaël Zarka invite les skaters à rider ses sculptures

[Interview : My urban sweetnesses janv.2017 / English version to come]

Je suis ton actu d’artiste « nouvelle génération » depuis plusieurs années maintenant, comment te définis-tu à présent ?

J’aimerais pouvoir me contenter de dire que je suis artiste, mais malheureusement dans certains contextes, ça ne suffit pas puisque les compositeurs, les acteurs, les chanteurs ou les chorégraphes le sont tout autant. Je pourrais dire que je suis plasticien, étymologiquement c’est juste, mais le mot est vraiment moche. A choisir, donc, je préfère dire que je suis sculpteur et pour éviter l’image du marteau et du burin, je biaise en disant que ce qui m’intéresse, c’est la sculpture, ou que je travaille dans le champ de la sculpture. Aujourd’hui, ces distinctions par medium ne fonctionnent plus vraiment, surtout pour des artistes qui multiplient les manières de faire. Je me rêve certainement plus sculpteur que je ne le suis vraiment et dans le fond, je viens de l’art conceptuel. Sans un certain pan de l’histoire de l’art du 20ème siècle qui aboutira à ce que les historiens qualifient « d’art conceptuel », je n’aurais tout simplement pas pu devenir artiste ; la légitimité m’aurait manqué.

Raphaël Zarka dans son atelier – crédit photos : Maxime Verret

 
J’ai vu tout récemment sur les réseaux sociaux ta collab artistique avec la marque Carhartt WIP avec des boards et T-shirts pour leur nouvelle collection.
Tu peux nous en parler ?
 
Il s’agit au départ d’une collaboration entre Carhartt WIP et Isle Skateboards, une marque londonienne de skate. C’est un skateur du team Isle, Sylvain Tognelli, qui a eu l’idée de m’y associer en me proposant de concevoir un type de sculpture skatable. Carhartt avait déjà soutenu certains de mes projets, mes deux derniers livres sur le skate et un projet au Maxxi, le Musée d’art contemporain de Rome où j’avais fait fabriquer la réplique d’une oeuvre iconique de l’art minimal ; une sculpture de Tony Smith intitulée Free Ride. La sculpture était disposée devant le musée et destinée à la pratique du skate. C’est à cette occasion que j’ai fait la connaissance de Sylvain Tognelli.
 
 
 

Skate Carhartt-wip x Isle x Raphaël Zarka – crédit photos : Carhartt

Quand Isle et Carhartt m’ont contacté, ils m’ont précisé que je ne devais pas chercher à m’écarter de mes chantiers en cours. Aussi, lors de la première visite d’atelier, je leur ai montré des photographies d‘objets mathématiques de la fin du 19ème siècle. Parmi ces objets, nous en avons repéré un qui, agrandi à l’échelle d’un banc, pouvait très bien devenir un spot de skate.
 

Au MAXXI (Musée National des Arts du XXIème siècle) à Rome

Tout le processus a été extrêmement enrichissant pour moi et à vrai dire, sans cette invitation, j’aurai certainement eu du mal à trouver quoi faire de ces objets mathématiques. J’ai fait réaliser 8 modules identiques en chêne massif par des ébénistes extrêmement qualifiés, l’Atelier Seewhy. Ces formes géométriques en forme de U ont la propriété de s’agencer les unes aux autres comme une espèce de puzzle infini. C’est à partir de ces modules que nous avons conçu toute une série de structures modulaires qui sont aussi bien des sculptures dans la lignée de l’abstraction géométrique que des spots de skate.
 

Carhartt-wip x Isle x Raphaël Zarka – crédit photos : Maxime Verret

Nous avons d’abord travaillé au Palais de Tokyo à Paris, puis à l’Institut d’Art Contemporain de Singapour et enfin au Musée Sainte-Croix à Poitiers. A chaque fois, des skateurs des teams Isle et Carhartt étaient présents ainsi qu’un photographe (Maxime Verret) et un vidéaste (Daniel Magee) qui ont documenté le projet d’un bout à l’autre. Les T-shirts et les planches ont été conçus par Isle Skateboards à partir de documents que je leur ai fournis, des gravures surtout, particulièrement importantes dans l’élaboration de mon travail.

Paving space – Collaboration artistique Raphaël Zarka x Carhartt x Isle – crédit photos : Carhartt

 
Depuis ton enfance, ton image est associée au skateboarding, comment est née ta dernière expo ?  
 
Oui, j’ai commencé le skate quand j’avais 8 ans et c’est très vite devenu une passion, une obsession même, qui ne m’a jamais quitté.
Il y a eu pas mal d’expositions en 2016, mais la plus complète c’est celle qui vient d’avoir lieu aux Abattoirs à Toulouse. C’est une exposition conçue en duo avec un ami artiste Aurélien Froment, une espèce de double rétrospective qui se déployait sur 11 salles du musée. L’exposition dans son ensemble était pensée comme un dialogue où des pièces d’Aurélien répondaient aux miennes et réciproquement.

Expo de R. Zarka et A. Froment aux Abattoirs (Toulouse, 2016-2017) – crédit photos : Aurélien Mole

 
Je crois que c’était véritablement la première exposition qui permettait de voir tous les aspects de mon travail qui ne se réduit pas seulement à cette passion pour le skateboard dont nous parlons ici.
 
Enfin de façon générale, qu’est-ce qui pour toi constitue ou représente dans ta vie de tous les jours ta propre « rampe » ?
 
Pour que la métaphore soit exacte, il faudrait dire « spot » plutôt que « rampe », le skate est né dans la rue et d’un point de vue méthodologique c’est de cette pratique, que l’on appelle le « street », que l’on pourrait rapprocher mon travail. Dans la rue, les « obstacles », les « spots », préexistent, les skateurs ne les fabriquent pas, ils les découvrent. Ils doivent détourner des objets et des espaces de leur fonction première, s’y confronter et s’y adapter.
C’est comme ça que je fonctionne également. Ce sont donc des objets, des images et des espaces préexistants qui m’occupent, mais tout comme les skateurs, ma perception de l’espace est conditionnée par ce que je vais pouvoir en faire. Ce n’est pas simple à expliquer, mais disons que j’entre dans un musée d’histoire des sciences où des centaines d’objets retiennent mon attention, ce ne veut pas dire que je saurai en tirer des centaines d’oeuvres ou de projets… (malheureusement pour moi, sans quoi je n’aurais pas à m’inquiéter à chaque nouvelle exposition !).
Non, sur cette centaine d’objets, je m’estimerai chanceux si je découvre un objet qui dépasse de très loin mon simple intérêt, un objet que j’ai l’impression de déjà connaître, qui fait particulièrement écho à certaines idées ou certaines intuitions que j’avais en tête. Ce type de rencontre avec mon propre travail, peut arriver quasiment partout. Il me faut être attentif et mobile à la fois.
 
Quand et où te mènera ta prochaine expo ?
 
J’inaugurerai le 3 Février 2017 une exposition personnelle à l’Espace d’art Contemporain de Castellon en Espagne qui présentera une large sélection de mon archive photographique Riding Modern Art mais surtout la suite du projet avec Isle et Carhartt. Une Installation constituée de 32 modules réalisés en acier Corten cette fois-ci. Les modules seront accessibles aux skateurs à l’intérieur du centre d’art pendant toute la durée de l’exposition.
L’exposition sera ensuite présentée au BPS 22 à Charleroi, Belgique, à partir de septembre 2017.
 
Raphael Zarka est Diplômé de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris.
Il est le lauréat 2008 du 10ème Prix Fondation d’entreprise Ricard, décerné lors de l’exposition La consistance du visible, conçue par Nicolas Bourriaud.
Il a été nominé pour le Prix Marcel Duchamp en 2013 (FIAC, Grand Palais, Paris).
 
 
 
Publié dans sweet'art | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

RDV au bar de l’hôtel

À Montpellier comme ailleurs, l’agitation du shopping de Noël est bien là ! Vous aimeriez poser vos cadeaux et vous détendre en prenant un verre ? Je vous propose quatre lieux où siroter un cocktail. Suivez-moi dans ces quatre bars d’hôtel chics.

 Le plus ‘in the city’ : le bar du Grand Hôtel du Midi.

Le bar du Grand Hôtel du Midi

Le bar du Grand Hôtel du Midi – Montpellier

Situé sur la place de la Comédie, le bar Les Loges a ouvert ses portes au rez-de-chaussée du Grand Hôtel du Midi, un magnifique hôtel récemment rénové face à l’Opéra Comédie. Ce bar – au mobilier de velours rouge qui rappelle l’ambiance des théâtres – est principalement fréquenté par la clientèle de l’hôtel.  Matt, le barman irlandais, vous proposera Le hérisson, son cocktail favori à base de whisky. Les montpelliérains aiment s’y rendre et s’installer dans les fauteuils confortables pour siroter un verre entre amis, avant leur sortie concert ou théâtre à l’Opéra Comédie.

Le plus cosmopolite : le bar de l’hôtel Pullman

Le Zanzibar, hôtel Pullman Montpellier

Le Vertigo, Hôtel Pullman Montpellier

Perché au dernier étage du luxueux Hôtel Pullman, le bar Le Vertigo fait partie des adresses secrètes à Montpellier. L’hiver, installez-vous à l’intérieur avec la vue sur la piscine. Et quand viendra l’été, vous pourrez vous installer en terrasse pour découvrir depuis le 7ème étage sa splendide vue panoramique sur la ville.

Les barmen auront grand plaisir à vous conseiller parmi les boissons de leur nouvelle carte. Le lieu accueille une clientèle cosmopolite et parfois même des VIP, acteurs ou chanteurs qui se produisent dans les grandes salles de spectacles de la ville.

Le plus stylé : le bar de l’hôtel Crowne Plaza

Bar de l'Hôtel Crowne Plaza

Bar de l’Hôtel Crowne Plaza Montpellier

C’est à deux pas du Corum, au pied de l’Esplanade Charles de Gaulle que vous trouverez l’hôtel le Crowne Plaza Hotel. La clientèle d’affaires de cet hôtel aime se retrouver dans son salon, au bar, pour discuter et prendre un cocktail. À la tombée de la nuit, c’est le lieu idéal pour ‘take a break in the rush’*. Une adresse chic mais accessible.

*faire une pause dans la frénésie de la ville

Le plus Southern chic : le bar du Domaine de Verchant

Le bar du Domaine de Verchant

Le bar du Domaine de Verchant – Montpellier

Une adresse d’exception à cinq minutes du centre ville, à la sortie de Montpellier, le bar du Domaine de Verchant. L’hôtel dispose d’un bar spacieux où l’hiver, dans une ambiance chic et feutrée, vous  pourrez profiter de la sélection de ‘cocktails maison’ shakés par Lucas. Sur sa carte ‘spécial hiver’, vous choisirez un des cocktails gourmands à boire froid ou chaud. Le Winter Spritz, version hiver de l’incontournable Spritz, plaît beaucoup. À moins que vous ne préfériez le Old fashion, un bourbon infusé au bacon avec un trait de sirop de noix de pécan. Gourmand vous avez dit ?  Et s’il fait bon, pourquoi ne pas profiter de la splendide vue sur les vignes du Domaine, à La Plage by Verchant ? Greg,  le barman, saura vous conseiller. 

Assurément le bar le plus trendy chic de la ville.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dans sweet'verre | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Petit déj blogueuses au Spa du Club 7 Montpellier

Le Club 7, c’est une adresse d’exception avec un club de fitness, un club de tennis, et un spa que je fréquente toujours avec délice depuis son ouverture, en 2008. Si vous vous en souvenez, je vous avais concocté un top concours pour gagner un atelier beauté. Son spa, Le Nid d’O, est un lieu ressourçant, au calme, dans le quartier de l’Aiguelongue à Montpellier.

dsc_0798

Avec les copines blogueuses Anaïs, Chiara, Léa et Maguelonne

Haut de gamme

Au Spa Le Nid d’O, à chaque rendez-vous, je retrouve EXACTEMENT ce que je recherche dans ce type d’établissement : l’excellence du service 5 étoiles, la qualité du staff toujours très pro et aux petits soins, et enfin la propreté impeccable des  lieux !

Du coup, lorsque la directrice du Club m’a parlé de son projet de petit déj’ blogueuses, j’ai bien évidemment dit OK sans hésiter ! Car autant le dire tout de suite, j’adore me les soins et modelages de qualité !

On se fait chouchouter

Ce samedi, toute la team du Club était sur le pont pour nous présenter la nouvelle carte de soins et nous chouchouter durant toute la matinée. Voyez un peu le programme de rêeeeeeeeve.

buffet-petit-dej-2

Le petit déj healthy au Spa Nid d’O du Club 7 concocté par Aux grands enfants.

Pour démarrer cette happy matinée, vêtues de nos peignoirs blancs, nous avons pris un petit déj healthy concocté par Les grands Enfants, le resto incontournable du Nuage, smoothie & banana bread au menu. Et puis, côté beauté, nous avons enchaîné par un diagnostic peau du visage grâce au skin analyzer, suivi d’un soin personnalisé dans les luxueuses cabines avec des marques telles que Payot et Klapp. Pour finir, nous avons eu un atelier coiffure signé l’Artisan Coiffeur.

La piscine intérieure chauffée du Spa Le Nid d'O au Club 7

La piscine intérieure chauffée du Spa Le Nid d’O au Club 7

Durant la matinée, nous avons également profité, entre blogueuses, de l’accès à la piscine intérieure chauffée, au hammam et sauna ainsi qu’au salon de repos. Ce lieu est ultra zen. C’est là que j’aime papoter entre deux soins, avec des amies, face au jardin.

Une des luxueuses cabines du Spa Le nid d'O au Club 7

Une des luxueuses cabines du Spa Le nid d’O au Club 7

Le tout s’est déroulé dans une joyeuse ambiance girly !

Si vous êtes à la recherche d’une oasis de sérénité où vous faire chouchouter à Montpellier, c’est vraiment là qu’il faut aller sans hésiter !

Un grand merci à la directrice de l’établissement, Carole, et à toute l’équipe de praticiennes Spa du Club 7. Nous avons été incroyablement gâtées, c’était une matinée juste par-faite ! 

Le Club 7 : tél Spa 04 67 707 709 – 448 rue de la Roqueturière à Montpellier (quartier Aiguelongue).

Mon petit plus : Perso, mon soin chouchou c’est la « douce parenthèse », à faire en duo. Pourquoi ne pas vous la faire offrir pour les fêtes de fin d’année ? Chouette idée de bon cadeau pour Noël n’est-ce pas ?

 

Publié dans sweet'beauté | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Some like it hot (chocolate)

Le HOT SPICY CHOCOLATE de Joy Kitchen

Le HOT SPICY CHOCOLATE de Joy Kitchen – crédit photos : Alexia Roux

Pour déguster un bon chocolat chaud à Montpellier, il y a les salons de thé incontournables : le bar à chocolat de Mademoiselle & ChocolatMary Cherry, le Fairview Coffee, ou encore la délicieuse brocante-restaurant Chic et Bohème. Ce sont ceux que j’appelle « les classiques ». Et puis il y a les petits derniers, les tout nouveaux, tout chauds.

Voici donc 5 nouvelles adresses inspirantes !

On commence avec Joy Kitchen,  la cantine healthy en plein coeur de Montpellier. Camille est chef bio, végétarien et sans gluten. Elle vous proposera son hot spicy chocolate. Mmmmmmm ! #truefood

Anaïs et Elise, chez La Bise store, ont ouvert un café-boutique au quartier Beaux-Arts. Allez-y pour découvrir leurs marques de jeunes créateurs français, installez-vous au fond de la boutique dans leur petit corner « tea room » et commandez un chocolat chaud maison, c’est tout mignon ! (oooh ce petit canapé rose poudré…) #stylé

Au Palma Café Boutique, un concept store situé boulevard du Jeu de Paume, choisissez par exemple des cookies aux figues et noix ‘faits maison’ pour accompagner votre choc’ chaud préparé par Charlotte, la toute nouvelle barista ! #aftershopping

https://www.instagram.com/p/BLqSp5khWXy/?taken-by=myurbansweet

Au COLDRIP food and coffee tout près de la place de la Préfecture, la porte est ouverte jusqu’en fin d’aprem. Entrez faire une pause avec un chocolat chaud maison et un home made banana bread ! #guiltypleasure

https://www.instagram.com/p/BL8SZBig2E9/?taken-by=coldripfoodandcoffee

Enfin il y a La Baraquette, ce restaurant – maison d’amis vient d’ouvrir au Marché du Lez, le nouvel hot spot créatif montpelliérain dont je vous ai parlé ici. Après votre shopping à l’espace brocante, installez-vous et prenez un cacao avec votre clafoutis aux pommes dans une déco délicieusement vintage. Edith et Julien seront à vos petits soins ! #vintage

https://www.instagram.com/p/BMeMm3yD0ZD/?taken-by=labaraquette

Voilà, vous n’avez plus qu’à souffler sur votre tasse et déguster 🙂

Novembre 2016

Publié dans sweet miam et glouglou, sweet'shop | Marqué avec , , | 2 commentaires

Le Marché du Lez ou l’art de vivre local et arty

Si vous connaissez ce blog, vous savez à quel point je suis curieuse de culture urbaine, d’où ma joie, à peine dissimulée, lorsque j’ai appris la naissance du projet du Marché du Lez, projet à la fois dynamique et innovant pour Montpellier, mené par Alexandre Teissier et Camille Cattan.

La cour du Marché du Lez crédit photos : Marché du Lez

La cour du Marché du Lez – crédit photos : Marché du Lez

Une visite s’est tout de suite imposée. Elle m’a permis de voir à quel point ce lieu correspond à tout ce qui m’anime sur ce blog : l’art urbain, la créativité, les savoir-faire, l’émergence de communautés, l’artisanat, l’art graphique, la culture vintage, l’art de vivre…

carnet-du-lez

Le Carnet du Lez

Tout d’abord le lieu. Un projet urbain  implanté à Montpellier sur les rives du Lez, à l’emplacement d’une ancienne imprimerie et d’un mas réhabilité. Véritable village dans la ville, ce pôle de vie comporte notamment un showroom de 500 m2 pour designers et brocanteurs, une galerie à ciel ouvert, trois restaurants, des espaces de coworking, un incubateur de startups…..

Designers, brocanteurs, restaurateurs, architectes, team arty, partenaires et amis y rencontreront un public qui se frottera à la dynamique du lieu.

Des marchés de producteurs et différents événements sont prévus dans la vaste cour !

https://www.instagram.com/p/BLRgV_Qg33P

Ensuite le projet. Entièrement axé autour de la culture vintage, ce pôle d’économie créativecultures urbaines et DIY permettra à différents acteurs de collaborer ensemble au sein d’un espace commun.

Les acteurs. Réservoir de gens talentueux, innovants, passionnés par leur activité, ce pôle d’économie créative véhiculera sans aucun doute la même énergie que des lieux tels que Industry City à Brooklyn dont je vous ai parlé ici, de la LX Factory de Lisbonne, du Hangar à bananes à Nantes, du Palo Alto Market à Barcelone ou encore du lieu alternatif Darwin à Bordeaux, tous créés sur l’emplacement de friches industrielles.

Le jour où je suis passée, le street artist montpelliérain Al Sticking terminait une superbe pièce sur une des façades de la cour. D’autres street artists tels que Monsieur BMX et Koralie et SupaKitch participent également à ce hot spot créatif.

J’y ai aussi rencontré Edith et Julien, le chouette duo du restaurant La Baraquette qui finalisait les derniers (jolis) détails de leur maison d’amis.

https://www.instagram.com/p/BLMr3txjPyC/?taken-by=labaraquette

J’aurai plaisir à y retrouver également Marie et Sébastien. Ce jeune couple dynamique de la boutique vintage – restaurant – salon de thé Chic et Bohème occupe maintenant également un corner dans l’espace dédié à la brocante où l’on retrouve tout l’esprit de leur boutique du quartier des Beaux Arts.

CHIC ET BOHEME sera présent au MARCHE DU LEZ dans la partie BROCANTE, à partir du jeudi 6 octobre. Notre corner au MARCHE DU LEZ où vous trouverez tout l'esprit de notre boutique du quartier des Beaux-Arts à Montpellier. LE MARCHÉ DU LEZ OU L’ART DE VIVRE CONTEMPORAIN. Hot spot énergique regroupant commerces, brocanteurs, marchés de producteurs, restaurants, startups, animations et évènements, expositions et manifestations… il est un condensé d’initiatives créatives qui invitent à un nouvel art de vivre : responsable, local, innovant et contemporain. @alexandreteissier @marchedulez @fredpacemarchedulez @camille_cattan @murmurs34 @agenceracine @thibauldwatripont @realkoralie @chooseyourdesign30

A photo posted by CHIC ET BOHEME – MARCHE DU LEZ (@chic.et.boheme.marche.du.lez) on

Voilà en quelques mots le contenu de cet écosystème innovant qui compte bien s’étendre et devenir « un lieu pour se faire plaisir« . Pour la suite des aventures de ce lieu évolutif, restez connectés sur le site et les réseaux sociaux !

Le Marché du Lez – 1348 avenue de la mer – Raymond Dugrand – 34000 Montpellier

Publié dans sweet miam et glouglou, sweet'concept, sweet'shop | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | 4 commentaires

Le dernier Apéro Blogueurs Montpellier

Septembre 2016.

Depuis début 2013, l’aventure des Apéros Blogueurs Montpellier a été plus qu’exaltante et satisfaisante pour moi. Ce fut chaque fois l’occasion de réunir la blogosphère montpelliéraine dans divers lieux superbes avec des partenaires toujours très accueillants.

Je remercie les blogueurs montpelliérains pour leur participation à cette dynamique et ces jolis moments d’échange et de partage. Merci aussi aux nombreux partenaires privés qui ont toujours fait de nos Apéros des moments de grande gourmandise grâce à l’excellente qualité de leurs prestations.

Cette aventure s’arrête là. Je vous dis à très bientôt sur d’autres dynamiques !

Jeanne, fondatrice et organisatrice des Apéros Blogueurs Montpellier.

Apéro Blogueurs Montpellier #35 chez Joséphine en ville

Apéro Blogueurs Montpellier #35 chez Joséphine en ville

Hungry Box (Castelnau le lez) a assuré la partie traiteur de cet Apéro chez Joséphine en ville

Hungry Box (Castelnau le lez) a assuré la partie traiteur de cet Apéro chez Joséphine en ville

Publié dans Apéro Blogueurs Montpellier | Un commentaire

Apéro Blogueurs Montpellier #35 Garden party

Le prochain Apéro Blogueurs Montpellier aura lieu le vendredi 26 août dans le jardin de la Maison d’Hôtes Joséphine en ville avec pour partenaire food Hungry Box. C’est dingue on va encore une fois se sentir comme des prince(sse)s !

Plus d’infos très vite ici et sur Instagram !

Joséphine en Ville - Chambres d'hôtes à Montpellier - Le jardin

Joséphine en Ville – Chambres d’hôtes à Montpellier – Le jardin

Un Apéro Blogueurs Montpellier chez Joséphine en ville

Un Apéro Blogueurs Montpellier en mode Garden Party chez Joséphine en ville (août 2015)

Jo détails couronne jardin

Comment y participer ? Vous êtes blogueurs et vous souhaitez participer à la prochaine édition ? N’hésitez pas à me contacter pour vous inscrire : contact@myurbansweetnesses.fr

… un seul hashtag sur facebook, instagram et twitter : #aperoblogmtp

L’#aperoblogmtp, ce sont les blogueurs qui en parlent le mieux : ici ici, ici, ici, ici, ici, ici aussi, ici et même ici !

Hey coucou @amandine_bouclettesauxvents @clumsy_maria ! #repost #aperoblogmtp #mtpblog

A photo posted by Apéro Blogueurs Montpellier (@aperoblogmtp) on

 

Publié dans Apéro Blogueurs Montpellier | Laisser un commentaire

L’hôtel du Cloître et mon coup de coeur pour le design d’India Mahdavi

Pour ce #sweetcitytrip de juin, j’ai choisi une ville d’art et d’histoire, Arles, et son ciel bleu azur.

L’idée première pour cette balade en mode douceurs urbaines était de découvrir le magnifique travail quIndia Mahdavi – directrice artistique – a réalisé à l’Hôtel du Cloître. J’avais déjà beaucoup apprécié son univers gai et coloré chez Sketch à Londres.

Arles assurances facade

Dans les rues d’Arles @myurbansweetnesses

Arles pizzeria

Sur la place du forum à Arles @myurbansweetnesses

Continuer la lecture

Publié dans sweet citytrip, sweet hotel | Marqué avec , , , , , , , | Un commentaire

Apéro Blogueurs Montpellier #34 chez Joy Kitchen et The Yogi In Me

La 34ème édition de l’Apéro Blogueurs Montpellier s’est tenue le 7 juillet dans le superbe studio de Yoga The Yogi In Me studio de yoga Montpellier  et c’est Joy Healthy Food qui nous a régalé en nous proposant une cuisine healthy ! Plus d’infos sur notre compte Instagram Aperoblogmtp !

https://www.instagram.com/p/BGgy-Dogmrf/?taken-by=aperoblogmtp&hl=en

Publié dans Apéro Blogueurs Montpellier, sweet' humeurs | Laisser un commentaire