Les Trois Grâces à Montpellier, comment traversent-elle la crise sanitaire actuelle ?

Interviewer un petit groupe de femmes terriblement emblématiques de la Métropole de Montpellier, c’est la mission que je me suis donnée dans le cadre de cette série spéciale « confinement ».

J’ai pensé aux Trois Grâces, trois personnages très connus trônant sur la place de la Comédie, pile dans l’axe de la Gare Montpellier Saint Roch – Comédie – rue de la Loge. Quelques mots rapides sur cette fontaine : l’ensemble sculptural réalisé par Etienne Dantoine, un sculpteur marseillais du XVIIIème siècle, est composé de trois personnages de la mythologie grecque : Aglaé, Euphrosine et Thalie et représentent l’abondance, l’allégresse et la beauté. Cette sculpture est en fait une copie, l’original se trouve bien au chaud dans le hall de l’Opéra Comédie.

Je donne donc la parole à ces dames Les Trois Grâces. Attention loufoquerie en vue !

Comment traversez-vous la crise sanitaire actuelle sur la place de la Comédie ?

Et bien nous n’avons pas d’autre choix que de la subir. Nous passons notre vie dehors et nous sommes habituées à notre immobilité, mais comme vous pouvez l’imaginer,

nous sommes beaucoup beaucoup moins admirées qu’à l’accoutumée.

L’homme-statue, tout d’or vêtu, ne vient plus nous tenir compagnie et les nombreux artistes de rue ne nous accompagnent plus. Fini le balai incessant des livreurs à bicyclette, les montpelliéraines et montpelliérains traversant la place, ou encore les enfants levant les yeux vers nous avec un regard interrogatif sur notre tenue du jour.

D’habitude, nous sommes constamment prises en photos ou filmées

avec les nombreux touristes qui passent par cette place incontournable de la ville. Au coeur de la ville, nous pensons même être les femmes les plus photographiées, on apparaît très souvent en arrière plan des selfies pris devant notre fontaine.

C’est aussi à nos pieds que sont donnés de nombreux rendez-vous en centre ville. Quand on vous dit que nous sommes mythiques !

Avez-vous des trucs et astuces pour vous adapter à cette situation ?

Pas vraiment non, nous nous sentons bien seules. Nous nous demandons quand nous verrons un peu plus de monde passer tout près de nous. Nous savons que nous allons redécouvrir un Montpellier masqué très bientôt. Il nous tarde ! Malheureusement nos voisins de l’Opéra Comédie ne pourront pas reprendre tout de suite leur activité. Cela aussi nous rend très triste. Vivement que l’art puisse à nouveau animer ce bâtiment emblématique des opéras et concerts classiques à Montpellier !

Par chance, nous passons tout notre temps ensemble. Nous faisons moins les commères en ce moment, mais on reprendra nos petites habitudes très bientôt ! 

1 commentaire

  1. C’est très drôle Jeanne quelle belle idée d’avoir interviewé Les Trois Grâces !
    Merci pour ce moment d’humour ! Et vivement qu’on les retrouve en effet. Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.